Angel A

Publié le par L_OuRs




vu le 21 décembre 2005 et le 10 janvier 2006

Date de sortie : 21 Décembre 2005

Réalisé par Luc Besson

Voir tout le casting...

Avec Jamel Debbouze, Rie Rasmussen, Gilbert Melki

Film français.

Genre : Comédie, Romance

Durée : 1h 30min. 

Année de production : 2005, Distribué par EuropaCorp Distribution


Mon appréciation :
Mitigé.

D'abord le jour de sa sortie, j'en ai manqué un morceau : je m'étais occupé de virer une bande de jeunes cons qui visiblement s'ennuyaient et avaient décidé de faire du bruit, non sans insulter ceux qui se plaignaient.
Ma carrure et ma grosse voix de méchant ours (je fais hyper bien le costaud faché qui peut taper, moi qui ne frapperait pas même une mouche...) ont eu raison d'eux. Je les ai accompagné à la sortie et refait le tour de la salle.
Passons cet épisode malencontreux et revenons au film que j'ai pu revoir en entier dans le calme le mois suivant.

Je disais donc : mitigé.
Le jeu d'acteur de Jamel Debbouze est décidément toujours aussi bon, meilleur même de film en film. Encore qu'on lui ait demandé de faire du Jamel Debbouze plus que du André (son personnage), mais il y est splendide de vérité, de tendresse, de faiblesse et de candeur non feinte.
C'est donc presque réussi, mais c'est sans compter un scénario un peu vite bâclé, sans grande profondeur, un peu mièvre par moment. Luc Besson m'avait habitué à plus de profondeur, d'ironie, d'esprit critique et je reste sur ma faim.
C'est assurément un bon film, ça oui. Mais pas un grand film, et... encore moins un grand Besson.

A voir, certes, mais pas forcément à revoir.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

claire 19/07/2006 13:37

Hello,
Moi j'ai bien aime. Moi aussi il y avait des connards dans la salle... C'est sur que si on cherche du Jamel on est decue (je trouve). Rien avoir avec le gars que jai envie de baffer lorsqu'il fait son show: "i want to fuck you" a kilye minogue... Faudrait pas penser arriver a la cheville de Gainsbourg quand meme...
Bref, je mecarte du sujet. Ces etres bien stupides (qui etaient certainement ds les rues il y a quelque nois, alors que cela fait un certains temps deja qu'ils n'allaient plus en cours...). Bon j'arrete et j'enchaine: film assez bien penser. J'aime la chute finale d'un grand genie. Ce sera pourtant la seule marque de genie du film. Ou est passe le grand Besson? A ben c sur que qd on passe son temps dans le padock de Ferrari sans m'inviter... Le noir et blanc est bien utilise qd meme... on peut pas lui reprocher...
Bref, Rieu rasmussen est splendide, jamel ne ma pas eblouie... Film a voir et revoir mais pas plus...