Heureux les imbéciles

Publié le par L_OuRs

   Heureux les imbéciles qui jamais n'ont souffert

   Pour qui nulle question n’est douleur ou chagrin

   Heureux qui plus ne pense qu’aux beautés de la terre

   Heureux pour qui seule compte la lueur des matins

  

   Je dédis ces paroles à tous ces ignorants

   Qui goûtent en chaque chose le bonheur d’être ici

   Qui ne se soucient guère que du moment présent

   Jamais il ne se plaignent ni jamais ne s’ennuient.


   Las, moi qui réfléchis, je suis bien malheureux

   Les pourquoi, les comment, prennent ma vie entière

   Si bien qu’à force de croire pouvoir répondre au mieux

   Peu à peu se transforme ma vie en bloc de pierre.

   Mon âme se meurtrit chaque jour plus encore,

   Mon esprit envahit peu à peu ma raison

   Et mon cœur s’endurcit à chaque heure, et la mort,

   Emporte tout mon être en rongeant ma passion.

  

   Heureux les imbéciles car ils ne savent pas

   Et ne cherchent à savoir en nulle chose le comment

   Heureux les imbéciles ignorants du pourquoi

   Car ils ont au fond d’eux le bonheur innocent.

   A quoi bon, aussi douce que puisse être la vie,

   La gâcher chaque seconde par bien trop de pensées,

   Lors même qu’on peut la vivre, moi je la réfléchis

   Et m’obstine à la voir sans l’avoir regardée,

   Ou la regarde trop, sans la vivre vraiment.

   Heureux les imbéciles qui vont, là, sans soucis,

   Heureux le sombre idiot qui ignore ces tourments

   Heureux les imbéciles, ils vivent à pleine vie.

 

   Heureux les imbéciles ? Déjà, je vous entends…

   Vos cris vociférants, mes chers frères ennemis

   S’opposant à la thèse que j’expose à l’instant.

   De vos intelligences, j’ose insulter le prix ?

 

   Heureux les imbéciles, oui, je l’affirme haut,

   Fort, clair et sans ambages, ne nous tourmentons point

   Suivons donc tous ensemble, heureux, le sombre idiot

   Ne nous y trompons plus, il montre le chemin.

   Vous m’aviez bien appris lors que j’étais mouton

   Le comment, le pourquoi, si bien que me voila

   Qui retourne sans cesse toutes vos belles leçons

   Sans plus pouvoir résoudre ni le comme ni le quoi

   Le mouton devient loup et il hurle à la mort,

   Il crie, il geint et pleure, lui auriez-vous menti ?

   Dans vos bonne leçons, vous qui disiez alors

   Tout le bien qu’à un être qui toujours réfléchit…

   Vous aviez tort chers frères, aujourd’hui je le sais,

   L’imbécile est heureux, je le dis de nouveau.

   Le mouton grandissant qui sans arrêt pensait,

   En y songeant mil fois voit la force de l’idiot.

   Broutant dans un beau pré l’herbe verte du  printemps,

   Plantée là pas vos soins afin qu’il se repaisse,

   Il marchait, avalait, mais s’aiguisait les dents,

   Devenant loup méchant pour cacher ses faiblesses.

 

   Heureux les imbéciles qui ignorent encore

   Si l’on s’y prend trop tard quel futur les attend.

   Heureux le sombre idiot qui ne sait pas et dort,

   Tranquille dans la nuit en rêvant au présent.

   L’imbécile peu ou prou ne voit aucune menace

   Vous avez habitude de la bien maquiller,

   Pourtant pèse sur son être chaque nuitée qui passe

   Multitude de vos choses qui vont le transformer.

   De tous vos sortilèges, il est dupe, le brave,

   Bienheureux l’imbécile, il dort à vos côtés !

   Jamais un de ses rêves nulle pensée n’entrave

   Et vos chants éternels sont là pour le bercer…

 

   Pour ma part, je ne dors qu’entre un ou deux chagrins,

   J’ai écouté, docile, les mots de vos adeptes,

   Puis les ai retournés, étudiés et faits miens,

   Pour petit à petit engendrer mes concepts.

   Non, je ne prétends pas avoir tout résolu,

   C’est bien là mon malheur, j’ignore tout des choses,

   J’ai par trop réfléchi, mon berger m’a déplu

   J’attends d’en savoir plus pour la métamorphose.

 

   J’ai les dents acérées du loup, mais de courage,

   Pas une once bien hélas, j’ai le cœur de l’agneau.

   La nature est mal faite, qui vous montre la page

   Et referme le livre dès les trois premiers mots…

   Le loup sommeille en moi, je dois le réveiller,

   Ou comme l’imbécile qui dort auprès de vous,

   Pour rester bienheureux, dois-je tout oublier,

   Et là, contre-nature, l’agneau tuera le loup ;

   Ou bien je laisse Loup prendre mon cœur et mon âme,

   Je puis l’aider aussi à trouver le chemin,

   Souffrir un peu encore du dilemme et du drame

   Qui assaillent mes sens et me brûlent les mains.

 

   Heureux les imbéciles qui n’ont pas à choisir.

   Ils sont moutons bêlant dans de verts pâturages.

   Heureux le sombre idiot qui ne sait réfléchir

   Qui du loup, de l’agneau, a le plus d’avantages.

 

   On peut croire que le loup hurle pour effrayer,

   Point, messires, il a peur, c’est pour cela qu’il chante !

   Il exulte ses faiblesses à moins le tourmenter,

   Sa longue mélodie n’est que douleur méchante ;

   Car il sait bien, le loup, loin de votre demeure,

   Que de sa liberté vous portez grand mépris,

   S’il vient à approcher, vous chasserez dans l’heure.

   S’il vient à s’éloigner, vous chasserez aussi,

   Poursuivrez ses petits, la horde et sa femelle,

   Jaloux qu’il fût si libre hors de vos bons offices,

   Le traître loup paiera la dîme et la gabelle ;

   Et vous l’encenserez avant le sacrifice !

 

   Heureux, l’idiot, heureux, qui ne pense donc à rien,

   L’imbécile se croit libre, vous le lui laissez croire.

   Le mouton dans son pré, levé chaque matin

   Ne verra la barrière qu’à la tombée du soir.

Publié dans Poésie

Commenter cet article

oakley sunglasses men 21/10/2011 11:32



Items 1 - 15 of 396 oakley sunglasses models – Polarized fake Oakley Sunglasses now available @ Zephyr! Get your Polarized Oakley sunglasses now! Oakley Mens sunglasses available in select …
UK Oakley Sunglasses With various styles,large collection of UK Oakley Sunglasses wholesale,up to 68% discount,Hottest
Price&Free Shipping,time limitied!



fan 10/03/2011 18:01



Merci



OM 23/12/2007 08:23

Je suis tombé sur joli texte, en cherchant une meilleure réponse pour un ami, qui a posé cette question (sur Yahoo :Questions/Réponses):
"Si on vous dit imbécile heureux, vous pensez quoi??".
Et  je trouve ce mangnifique  poème, une meilleure réponse adéquate pour la question. Merci!

maude 22/09/2007 16:43

Bonjour,
C'est suite à une discussion avec un ami sur le bonheur des imbéciles et en cherchant un livre sur le sujet que je suis tombée (c'est le cas de le dire!) sur ce magnifique poeme qui exprime exactement ce que nous pensions. Très beau texte et merci, j'ai passé un beau moment!

caneton 09/04/2007 16:03

Merci.